La balade sensible

Au début David Bartholoméo nous a donné des plaques avec des feuilles de papier dessus. On devait tenir un feutre entre le majeur et l’index.

Le feutre bougeait au rythme de nos pas, au fur et à mesure que l’on marchait, le feutre faisait des formes bizarres. On se passait les feutres plusieurs fois. On a marché quelque temps.

Puis, on s’est arrêté pour faire le deuxième exercice. On devait repérer les sons qui nous entouraient. On fermait les yeux et on avait aussi deux feutres, un à gauche et un à droite. Si le son venait de droite, nous devions dessiner le son avec ce feutre.

Voici l’avis des élèves :

Lola : J’ai bien aimé le parcours avec les feutres !

Gabriel : Je n’ai pas aimé surtout quand on marchait à reculons !

Louis-martin : C’est reposant car le feutre glisse tout seul.

Nolan et Clément

L’orite à longue queue.

Mercredi 10 mars le matin, en entrant dans la classe, nous devions chercher des objets en bois que David avait caché. Nous avions trois objets : une fleur, une grenouille et un espèce d’arbre. Tout le monde a cherché les objets en bois, c’était super ! Donc, ce jour-là, nous devions aller sur le parcours « plante » et aussi observer la mare parce qu’ elle évolue. ( c’est très sympa à observer ! )

Ensuite nous sommes allés sur le sentier. Les élèves devaient retrouver et prendre des plantes qu’on avait nommées au début du sentier. Pendant ce temps, nous deux ( Sahel et Mathis ), avons observé une orite à longue queue.

Renseignement sur l’orite à longue queue:

Cet oiseau mesure 13 à 14, 5 cm (dont 8 à 9 cm pour la queue) pour une envergure de 17 à 18 cm et une masse de 6 à 10 g. C’est un minuscule oiseau avec une très longue queue et des petites ailes rondes, au ventre blanc légèrement rosé, à la tête blanche et grise avec, chez la grande majorité des individus vivant en France une bande noire du front à la nuque passant au-dessus de l’œil. Elle se nourrit essentiellement d’insectes, de quelques graines et de bourgeons à la mauvaise saison. Elle ne dédaigne pas les mangeoires en hiver.

On l’a considérée longtemps parmi les mésanges, mais elle a la taille d’un troglodyte mignon et avec une longue queue. Elle n’a pas la taille d’une mésange, du coup on ne la considère plus parmi les mésanges. Son nom a changé, on l’appelle désormais l’orite à longue queue.

Elle se déplace en petits groupes.

Voici une orite à longue queue.

Épinglé sur BIRDS

Voici l’orite à longue queue avec ses poussins !

La mésange nounou – Ad Naturam
Voici un oisilon orite à longue queue.
Découvrez le plus mignon des passereaux : la mésange à longue queue blanche  !

Commentaires:

Ana: C’était très bien, j’ai vu une orite à longue queue !

Mathis: J’ai vu une orite a longue queue avec Sahel et j’ai trouvé cette journée très bien.

Sahel: J’ai observé une orite à longue queue avec Mathis, c’était la première fois que j’en voyais une sur le sentier nature !

Sahel et Mathis