Exposé sur « le triton alpestre »

                                  Comment le reconnaitre ?

La queue  est comprimée et,   en phase aquatique,  presque aussi haute que le corps. En tout temps, le ventre et la gorge sont orange vif avec, rarement, des taches sombres a la gorge. Le mâle se différencie des femelles  par une taille et une corpulence moindres  et une crête dorsale claire ponctuée de noir. La couleur générale est plutôt gris bleuâtre chez le males et brin-verdâtre chez la femelle. En phase terrestre la peau est granuleuse et les colorations sont plus ternes. La larve à comme les adultes présente une taille moyenne et se caractérise par une nageoire fine a l’extrémité obtuse, des doits et des oreilles peut allonger ainsi qu’une forte pigmentation sombre sur le corps.

                                                 Lieu de vie

Le triton alpestre est réparti en Rhône – Alpes et, dans certaines régions, avec de fortes densités. Cependant,  cette espèce aujourd’hui commune pourrait devenir plus rare a moyen long et long termes, au regard des menaces pesant sur ces populations et leur connectivité.la conservation du triton alpestre a l’échelle régionales passe donc une prise en compte de l’espèce par les différents acteurs du territoire. Les actions prioritaires sont l’arrêt d’introduction de poisson dans les sites de reproduction et notamment dans les lacs d’altitude.

                                                          Ses prédateurs

Prédateurs. Le triton alpestre survit moins dans les étangs peuplés de beaucoup de poissons ou d’oiseaux prédateurs (canards, hérons) et mieux dans les petites mares isolées qu’il semble rechercher. Les larves sont plus vulnérables que les adultes.

                 Le triton alpestre est t’il protégé ?

Le triton alpestre est une espèce maintenant protégée dans la plupart des pays. En Europe, toutes les espèces d’amphibiens sont inscrites dans la convention pour la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l’Europe.

                                    Leur bébé

Entre un et deux mois, les larves s’opacifient, prennent des couleurs et grandissent davantage, atteignant 3 cm après 50 jours et 4cm après 65 jours. La forme du corps change alors beaucoup : les branchies se réduisent, les jeunes tritons muent et finissent par sortir de l’eau à environ 3 mois.

Le triton alpestre vit dans les eaux stagnantes à l’abri du soleil, au Nord d’une ligne qui s’étend d’Avignon à Saint-Malo. Ce triton gris bleuté au ventre brun orangé, peut vivre en altitude, jusqu’à 2500 m. Le mâle ne dépasse pas 8 cm alors que la femelle peut atteindre 12 cm de longueur. Le triton alpestre vit dans les eaux stagnantes à l’abri du soleil, au Nord d’une ligne qui s’étend d’Avignon à Saint-Malo. Ce triton gris bleuté au ventre brun orangé, peut vivre en altitude, jusqu’à 2500 m. Le mâle ne dépasse pas 8 cm alors que la femelle peut atteindre 12 cm de longueur. Le triton alpestre vit dans les eaux stagnantes à l’abri du soleil, au Nord d’une ligne qui s’étend d’Avignon à Saint-Malo. Ce triton gris bleuté au ventre brun orangé, peut vivre en altitude, jusqu’à 2500 m. Le mâle ne dépasse pas 8 cm alors que la femelle peut atteindre 12 cm de longueur.

Femelle : longueur totale : 80 a 110 mm  120mm maximum

Longueur museau-cloaque : jusqu’à 74mm

Poids : 3 ,5 a 5g

Male : longueur : 70  a  95 mm 100cm maximum

Longueur museau-cloaque : jusqu’à 65 mm

Poids : 2,5 g à 3,5g